Interventions chirurgicales

 

- Interventions d'urgence impérative (ex: appendicectomie,...)

 

- perfuser le facteur de coagulation, sans attendre

- joindre si possible le médecin référent, ou à défaut

              soit le médecin coordonnateur, soit  un médecin spécialisé dans l'hémophilie

- continuer les perfusions toutes les 8 ou 12 heures

                  selon que le déficit porte sur le facteur VIII ou le facteur IX

 (suivre également les indications de la courbe de récupération propre au malade et au produit).

- l'arrêt des perfusions sera discuté avec le médecin référent en fonction

  du type d'intervention et de l'état du patient.

 

    Lorsque l'indication de l'intervention n'est pas impérative,

    il faut savoir juger avec discernement des avantages et des inconvénients potentiels,

    en particulier lorsque le patient a des anticorps contre le facteur qui lui est déficitaire.

 

- Interventions programmées

 Il est souhaitable de discuter de l'indication de l'intervention avec le médecin référent.

 La substitution se fera selon le protocole fourni par celui-ci.

 Là encore il faut savoir comparer les différentes approches thérapeutiques.

 

Dans tous les cas, les injections du médicament antihémophilique adapté seront poursuivies jusqu'à cicatrisation complète, externe et interne… (maintenir le taux du facteur manquant au-dessus de 30% au moins, pendant 2 à 3 semaines)