Hémarthroses

 

il s'agit d'un épanchement de sang dans la synoviale d'une articulation

 

·  Toutes les articulations peuvent être touchées, mais surtout les genoux, les chevilles et les coudes.

  - Une hémarthrose peut survenir spontanément, ou après un traumatisme minime,

     - Les symptômes précèdent souvent les manifestations objectives du saignement

                                                           (augmentation de volume de l'articulation, chaleur…)

Ces symptômes sont variables : gêne, picotement, douleur...

L'hémophile connaît bien ces signes précoces d'une hémorragie débutante, il faut le croire

ceci permet de mettre en oeuvre très précocement le traitement substitutif,

sans attendre la preuve du saignement.

Le traitement substitutif est d'autant plus efficace qu'il est débuté précocement

                Il permet de préserver la fonction articulaire.

                En effet, la répétition des hémarthroses grève le pronostic fonctionnel.

·  Signes prémonitoires ressentis par l'hémophile et/ou gonflement articulaire

      ·  Pratiquer un traitement substitutif précoce

      ·  +  immobilisation et vessie de glace

      ·  Pas de radio, sauf si traumatisme violent

Puis :

      ·  Si hémarthrose minime : pas de ponction

      ·  Si hémarthrose importante +/- fièvre :

         ponction articulaire pour soulager et écarter une infection

 

                 Jamais de plâtre circulaire  ou de contention serrée

il faut pouvoir suivre l’évolution de l’hémarthrose

 

Les hémarthroses à répétition peuvent justifier d'un traitement prophylactique,

ou d'une synoviorthèse (notamment isotopique) et parfois d'une synovectomie chirurgicale.